Audit de vulnérabilité ou test d’intrusion ?

L’audit de vulnérabilité et le test d’intrusion ont pour objectif d’identifier les menaces d’un système d’information, dans le but de les éliminer. Si la première méthode peut se faire de façon quotidienne, le test d’intrusion peut être réalisé 2 fois durant l’année. Le présent article a pour but de déterminer lequel des 2 semble être la méthode la plus efficace et la plus infaillible.

La différence entre l’évaluation des vulnérabilités et le test d’intrusion

Parler de la différence entre l’audit de vulnérabilité et le test d’intrusion consiste tout d’abord à donner une définition précise de ces 2 mesures de sécurité. Il faut savoir que l’évaluation des vulnérabilités fait référence à un processus au cours duquel, l’ensemble des systèmes, applications et composants réseaux sont scannés afin d’identifier la présence de toute forme de vulnérabilité. L’audit de vulnérabilité est nettement moins traumatisant pour les équipes informatiques et en même temps moins perturbatrices pour les utilisateurs.

Le test d’intrusion peut quant à lui être défini comme étant un acte chirurgical. Le principe consistera dans ce cas à attaquer les vulnérabilités qui sont détectées en s’appuyant sur des méthodes similaires à celles d’un attaquant malveillant. Bien évidemment dans ce cas-ci, on parlera d’attaque conforme à l’éthique, une attaque « bienveillante ».

 Le test d’intrusion permettra alors de trouver et de supprimer de façon radicale l’ensemble des menaces. Tandis que l’audit de vulnérabilité se charge d’identifier le problème à temps avant qu’il n’ait pu affecter les performances du réseau. Certains spécialistes soutiennent que les deux méthodes peuvent être complémentaires. Le test d’intrusion ne se fera que tous les six mois.

La gestion des vulnérabilités informatiques

Que l’on décide de recourir à un audit de vulnérabilité, ou que l’on décide de faire un test d’intrusion, l’objectif reste en fin de compte le même : il s’agira d’assurer la gestion des vulnérabilités informatiques. Il faut savoir que les menaces et risques sur un système d’information peuvent causer des perturbations majeures et réduire les performances de l’infrastructure. Néanmoins, il vous faudra être conscient d’une chose : si le test d’intrusion semble être séduisant au premier abord, il n’en reste pas moins que le fait de pouvoir identifier une menace à temps reste particulièrement bénéfique. L’entreprise pourra s’assurer de la protection de ses données avant que les choses ne deviennent incontrôlables. La vérification quotidienne des vulnérabilités du réseau (c’est-à-dire l’audit de vulnérabilité) sera donc à privilégier.

Tous droits réservés aurablog.org